Le liège, une alternative au cuir?

Le liège, une alternative au cuir?

On entend souvent parler des problèmes liés à l’industrie du cuir. Beaucoup de marques, de fabricants et de consommateurs recherchent le matériaux idéal qui reprend les propriétés bénéfiques du cuir véritable: sa résistance, sa respirabilité, son touché, sa pérennité, sa beauté. De nombreuses raisons incitent à se détourner de cette matière.

Pourquoi se défaire du cuir animal?

“industrie-cuir-liege-vegan”

Une tuerie mondiale

Selon le Conseil national du cuir, 80 % du cuir que l’on porte à nos pieds, en sac à main provient d’Asie. La-bas, il n’existe aucune sanction contre la maltraitance envers les animaux. En Europe, l’industrie du cuir est réglementée mais soutient fortement l’abattage industriel. La souffrance n’est pas du tout pris en compte. Chaque année, c’est plus d’un milliard d’animaux élevés dans l’unique but de vendre leur peau, quitte à leur faire subir une mort atroce.

Une industrie toxique

L’une des principales étapes de la transformation du cuir est le tannage. Cela rend le cuir résistant et imputrescible. Il existe deux manières de le traiter: le tannage minéral et végétal. La première, qui représente 80%, consiste à immerger la peau dans le chrome. En inde, les travailleurs passent des journées dans des cuves remplies de solutions toxiques. Les droits de l’Homme sont bafouées. Une fois le tannage terminé, les eaux de rinçages sont rejetées dans la nature et polluent sols et rivières.

Manque de traçabilité

Une enquête de PETA (People for the Ethical Treatment of Animals) relève que beaucoup de produits issus de l’industrie du cuir sont fabriqués à partir de peaux de chiens et chats. Le manque de transparence du commerce mondial rend le traçage des animaux impossible.

Le tannage végétal, une alternative?

C’est la méthode à privilégier puisqu’en principe la peau animale est tannée avec des végétaux, notamment les écorces (chêne, mimosa, pin, épicéa…) ou le bois (chêne, châtaignier…). Malheureusement, il ne représente que 20% de la production mondiale. Pourquoi? Parce que le processus de transformation est plus long et donc plus couteaux pour le consommateur.

Pourquoi le liège est-il une bonne alternative au cuir?

liege-portugal-arbre

A l’origine du liège, il y a le chêne-liège. De cette arbre est extrait l’écorce, son manteau. On en trouve majoritairement au Portugal et en Espagne.

  • Le liège est une matière organique qui se renouvelle régulièrement. Après extraction, l’arbre a la faculté de régénérer son écorce tous les 9 ans et peut vivre ainsi plusieurs siècle. L’écosystème n’en souffre pas.

  • Le liège est le manteau de l’arbre. Il est imperméable, résistant, léger et fait un très bon isolant thermique -Le liège est recyclable, anti-allergique et anti-bactérien

  • C’est une matière 100% naturelle qui peut s’appliquer dans le domaine de la maroquinerie pour fabriquer des chaussures, accessoires, bijoux ou vêtements. C’est pour cette raison qu’on l’appelle cuir de liège ou encore cuir vegan.

  • Choisir le liège démontre une forte volonté de construire un monde durable alors que le soutien de l’industrie du cuir consiste à soutenir la violence envers les animaux, le non-respect des Droits de l’Homme et la dégradations de l’environnement.

liege-portefeuille-maroquinerie-vegan

D’autres alternatives?

PETA a créé un label végan pour encourager la recherche et l’exploitation d’alternatives au cuir. La marque Veja mise sur les déchets de maïs issus de l’industrie alimentaire. Le Piñatex est un tissu fabriqué à partir de feuilles d’ananas. Beaucoup de ces idées ne sont encore qu’au stade de l’expérimentation mais démontre néanmoins une envie de changement des pratiques actuelles.

All comments

Leave a Reply

Catégorie

Mode

Voyage

DIY